«Je n'avais plus envie de courir» : Mahiedine Mekhissi donne les raisons de sa retraite

© AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mahiedine Mekhissi-Benabbad a fait ses adieux aux pistes d'athlétisme . Le spécialiste du 3000 mètres steeple a annoncé sa retraite de sportif à l'âge de 37 ans , une décision mûrement réfléchie et que le champion français avait en tête depuis un certain moment.

"Ma décision je l'ai prise en 2018. Quand j'ai été champion d'Europe en 2018 à Berlin, je me disais qu'est ce que je fais là, j'avais plus cette envie de courir, d'être champion du monde ou olympique. J'ai obtenu le titre de champion d'Europe et j'ai senti quelque chose qui se passait à ce moment-là", a-t-il expliqué dans l'émission Europe 1 Sport (tous les soirs en direct et en intégralité de 20 heures à 23 heures) .

>> VOIR AUSSIEN IMAGES - Jeux olympiques, Coupe du monde... Dix moments forts du sport français en 2022

"Je me forçais"

Mahiedine Mekhissi-Benabbad ne poussait donc plus qu'à une chose, ranger ses pointes  : "Quand je me levais le matin, je me forçais à aller m'entraîner donc j'ai senti que c'était le moment d'arrêter et j'ai envie de faire autre chose que de faire des compétitions, partir en stage. Je sentais que j'avais besoin de passer plus de temps avec ma famille et avec mes proches. J'avais envie de passer à autre chose", s'est-il justifié au micro de Jacques Vendroux.

Un sentiment de saturation qui hantait l'athlète français au point de ne plus vouloir se rendre en compétitions. Le champion d'Europe 2018 a même livré une anecdote pour démontrer l'état d'esprit dans lequel il était : &qu...


Lire la suite sur Europe1