Naufrage dans la Manche: Darmanin annonce l'interpellation de quatre passeurs

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Gérald Darmanin à Calais le 24 novembre 2021. - BFMTV
Gérald Darmanin à Calais le 24 novembre 2021. - BFMTV

876450610001_6283602991001

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce mercredi soir que "quatre passeurs soupçonnés" d'être liés au naufrage de l'embarcation de migrants au large de Calais ont été arrêtés, précisant que deux sont "en décision de défèrement devant le tribunal".

"Les premiers responsables de cette ignoble situation sont les passeurs, des criminelles qui, pour quelques milliers d'euros, organisent des traites d'humains, d'Irak, d'Afghanistan, d'Afrique, d'Asie... Qui utilisent ces personnes [...] pour traverser la Manche", a déclaré Gérald Darmanin, "ce sont ces passeurs qu'il nous faut combattre."

Le locataire de Beauvau a indiqué que 34 personnes se trouvaient à bord de l'embarcation au moment du naufrage. 31 d'entre elles sont mortes, selon un dernier bilan communiqué par l'exécutif.

Macron plaide pour un renforcement des moyens de Frontex

Emmanuel Macron a réclamé ce mercredi "une réunion d'urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire" et assure que "tout sera mis en oeuvre pour retrouver et condamner les responsables" de ce drame.

"La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière", a affirmé le président de la République, demandant le "renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex aux frontières extérieures" de l'UE.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles