Nature : la relation complice entre un photographe et une renarde

La complicité entre un homme et un renard. En juillet 2018, Bruno-Gilles Liebgott photographiait des chevreuils. Le photographe est alors approché par un autre animal, une jeune renarde de 3 mois. Elle va le jauger et petit à petit s’approcher de lui. "J’étais pris d’une grande émotion, car je me disais que je vivais quelque chose d’exceptionnel et ça ne va pas s’arrêter là", confie le photographe qui continue presque quotidiennement à retrouver l’animal. Un "rêve de gosse" Bruno-Gilles Liebgott avait toujours rêvé d’être "ami avec un renard". Un "rêve de gosse" qui a commencé grâce à la lecture du livre Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry. "Depuis, je me suis dit : ‘Est-ce qu’un jour j’aurai la chance de vivre cette aventure ?’ Et c’est arrivé". Le photographe qui réalise ses clichés dans le monde entier depuis trente-cinq ans a passé un accord avec les chasseurs pour qu’ils laissent l’animal en paix.