Nathalie Marquay-Pernaut rayonnante et apaisée après le drame : apparition publique avec les VIP

·1 min de lecture

Invitée au Festival du Livre de Paris au Grand Palais éphémère le 22 avril 2022, Nathalie Marquay-Pernaut s'est affichée lumineuse et sublime pour la promotion de son livre Moi j'y crois qui évoque la vie après la mort et la spiritualité.

Bouleversée à la mort de son tendre époux Jean-Pierre Pernaut - le 2 mars dernier à 71 ans -, la mère de Lou et de Tom a raconté avec courage sa foi et ses croyances concernant l'immortalité de l'âme. "Pour la première fois, Nathalie Marquay-Pernaut se livre à coeur ouvert sur la relation très forte qui la lie à ses âmes, à ses anges gardiens et à ses guides. Une relation qui l'aide à passer les épreuves de la vie jour après jour, et qui participe ainsi au bonheur", est notifié en préface de son ouvrage sorti en septembre 2021.

Une foi qui l'aide à surmonter la perte de son mari, qui souffrait d'un cancer du poumon à la fin de sa vie. Cette maladie ne serait néanmoins pas à l'origine de sa mort. Sur le plateau de TPMP, quelques heures après sa disparition, Isabelle Morini-Bosc sous-entendait ainsi que le cancer n'était pas la cause de son départ : "Il a fait des mini-AVC. Il a dû être opéré à coeur ouvert, il s'était parfaitement bien remis et d'un seul coup, le corps a lâché. Ce n'est pas son cancer du poumon qui l'a emporté."

Cette présence auprès du public, qui lui témoigne soutien et amour en cette période de deuil, doit faire le plus grand bien au moral de l'ancienne reine...

Lire la suite


À lire aussi

Clémence Poésy : Rare apparition publique à Deauville, après son accouchement
Jenifer apaisée après les drames : Elle revient sur "des épisodes douloureux"
Jenna Dewan : Rayonnante pour sa première apparition publique depuis son divorce

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles