"Nathalie Loiseau n'a pas imprimé" : pourquoi La République en marche n'a pas réussi son pari pour les européennes

Margaux Duguet
Le parti de la majorité présidentielle a laissé la première place au Rassemblement national.

"J'accueille ces résultats avec humilité. Quand on termine deuxième, on ne peut pas dire que l'on a gagné". Il est à peine 21 heures quand Edouard Philippe prend la parole depuis Matignon, dimanche 26 mai. Le Premier ministre réagit aux résultats des élections européennes, qui placent La République en marche (22,41%) derrière le Rassemblement national (23,31%), selon les chiffres complets publiés par le ministère de l'Intérieur. Si Emmanuel Macron a exclu tout "changement de cap" et promis d'"intensifer l'acte 2 de son quinquennat", ce score sonne néanmoins comme un désaveu pour le chef de l'Etat, qui avait fait de la défaite du RN un combat personnel.

>> Résultats, réactions : suivez les dernières informations au lendemain des élections européennes

Que s'est-il passé pour que, en quelques semaines, la tendance, qui donnait LREM en tête, s'inverse en faveur du RN ? Entre la mauvaise campagne de Nathalie Loiseau et la stratégie électorale risquée du chef de l'Etat, plusieurs éléments expliquent cette relative défaite.

Nathalie Loiseau a enchaîné les couacs et les maladresses

C'était mal parti dès le début. Le 14 mars, Nathalie Loiseau annonce sa candidature comme tête de liste LREM aux europénnes sur le plateau de "L'Emission politique". "Vous avez réussi à me faire changer d'avis", affirme-t-elle devant une Marine Le Pen hilare. "J'ai envie d'une Europe du partage et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi