Nathalie Baye raconte les derniers tristes jours de Johnny Hallyday

Getty Images

Nathalie Baye et Johnny Hallyday se sont aimés pendant quatre ans. Dans un entretien accordé au «JDD», l'actrice française est revenue sur les derniers jours de la rockstar.

Nathalie Baye s’est laissé aller à quelques confidences. Dans les colonnes du «Journal du dimanche », l’actrice française est revenue sur son passé et a eu quelques mots pour son ex-compagnon, Johnny Hallyday . Malgré leur séparation, les parents de Laura Smet sont restés proches au fil des années et la comédienne de 74 ans a continué de rendre visite à la rockstar lorsqu’il était gravement malade.

«Dans les dernières années, il était extrêmement malheureux dans sa vie. Il était tout seul, toute la journée, dans son bureau, avec la télévision allumée. Je ne l’avais jamais vu aller aussi mal. Il ressemblait à un mort-vivant. J’étais triste que Laura voit son père dans cet état-là», s’est-elle remémorée.

Nathalie Baye , quadruplement récompensée d’un César, a également parlé de sa fille, aujourd’hui âgée de 38 ans. «Il y a eu des épreuves, mais Laura les a surmontées. La sortie de l'adolescence a été difficile», a-t-elle raconté, fière que sa fille soit désormais «heureuse et structurée». «Le plus beau cadeau que l'on puisse faire à un enfant est la confiance. Je n'ai jamais douté d'elle», a-t-elle assuré.

En avril dernier, c’est dans «Vanity Fair» qu’elle avait évoqué d’autres souvenirs de son passé. Elle avait raconté qu’en 1983, les paparazzi avaient escaladé le toit de la maternité pour décrocher une photo de Laura. «J’étais effrayée, j’avais peur qu’on me vole mon bébé, vous imaginez !», a-t-elle lâché lors de l’entretien, se disant totalement traumatisée par les «peopolades de merde».


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles