Nathalie Baye «effrayée» par les paparazzi à la naissance de Laura Smet

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nathalie Baye est revenue sur la naissance de sa fille, Laura Smet, dans un entretien avec «Vanity Fair».

Dans une interview accordée à «Vanity Fair », Nathalie Baye s’est confiée sur la naissance de sa fille, Laura Smet . La vedette française a raconté que les paparazzi avaient escaladé le toit de la maternité pour décrocher une photo du nourrisson, né de son amour avec «l’idole des jeunes», Johnny Hallyday, en 1983. «J’étais effrayée, j’avais peur qu’on me vole mon bébé, vous imaginez !», a-t-elle lâché lors de l’entretien. «Elle reste traumatisée par ce qu’elle qualifie aujourd’hui de "peopolades de merde"», peut-on lire. Romy Schneider l’avait même avertie : «Tu es bonne, toi, mais il faut que tu te protèges».

En images : Johnny Hallyday et Nathalie Baye sur le tapis rouge du Festival de Cannes

Celle qui compte bien préserver son jardin secret pour «garder de l’inédit» pour son autobiographie a également évoqué la disparition de Gaspard Ulliel , qui fut son partenaire dans «Juste la fin du monde». «J’ai été très affectée. Il était formidable et si humble», a-t-elle dit, encore très émue. «Il était beau, il était doué, il était tendre, élégant, bienveillant, il était père… Gaspard va nous manquer cruellement», avait-elle écrit sur Instagram le 19 janvier dernier.

Nathalie Baye est actuellement à l’affiche de «Downton Abbey II : Une nouvelle ère», sorti ce mercredi dans les salles françaises.

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - La Minute de Laura Smet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles