Nathalie Arthaud : « Il y a aujourd’hui une montée des idées racistes »

Propos recueillis par Clément Pétreault
·1 min de lecture
Nathalie Arthaud dans les locaux du « Point », le 7 avril 2021. 
Nathalie Arthaud dans les locaux du « Point », le 7 avril 2021.

Nathalie Arthaud est une personnalité que l'on a rarement l'occasion d'accueillir dans les colonnes du Point. Parce que, pour reprendre la formule de Gandhi, nous aimons « le progrès des désaccords honnêtes » et le débat, nous avons proposé à la porte-parole de Lutte ouvrière de se prêter à l'exercice de l'interview politique. Classes populaires trahies par la gauche, rapport aux violences politiques, dérive identitaire d'une partie de la gauche?, la porte-parole de Lutte ouvrière n'aura évité aucun sujet. Dans la droite ligne de la tradition communiste révolutionnaire, la candidate à l'élection présidentielle de 2022 entend se battre contre un système qui ne générerait qu'oppression et domination sur une classe ouvrière ignorante des raisons de son malheur (le capitalisme). Si les trotskistes révolutionnaires ont clairement perdu de l'aura politique qui était la leur dans les années 1970, certaines de leurs idées et de leurs méthodes connaissent aujourd'hui un regain d'intérêt au sein d'une gauche radicale qui cherche souvent à tirer profit de l'ambiance quasi insurrectionnelle des manifestations, comme l'a démontré la séquence des Gilets jaunes. Voici donc une dispute inattendue, mais courtoise, qui s'est déroulée dans les locaux du Point le 7 avril.

Le Point : La gauche semble avoir perdu de manière assez durable le vote des classes populaires, notamment au profit du Rassemblement national. Comment expliquez-vous ce revirement ?

Nathalie Arthaud : Il fau [...] Lire la suite