Nathalie Arthaud appelle à lutter contre ceux qui "tirent les ficelles"

Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, a appelé, ce dimanche, à lutter contre "la grande bourgeoisie" qui "tire les ficelles", lors de son grand meeting de campagne à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Nathalie Arthaud a fustigé les "pantins de la scène politique", ce dimanche, lors de son  grand meeting de campagne qui s'est tenu à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. La candidature Lutte ouvrière à l'élection présidentielle a critiqué de façon virulente ses adversaires.

"A les entendre, on pourrait les prendre pour des enfants de choeur. Mais tous ces politiciens ne changeront rien", a-t-elle lancé, invitant le public à se soulever contre "la grande bourgeoisie" qui "tire les ficelles".

Tout au long de son discours, elle a pris pour cible ses concurrents, en particulier François Fillon qui, selon elle, promettent à la France des politiques "anti-ouvrières".

Un Smic à 1.800 euros

Elle, au contraire, s'engage notamment à "interdire" les licenciements pour mieux "répartir le travail" et améliorer les conditions des salariés et à avoir recours à l'expropriation et l'exploitation des entreprises réfractaires.
    
Elle souhaite également augmenter le Smic à 1.800 euros par mois pour que les salariés puissent "vivre sans l'angoisse du lendemain".

"C'est ce qu'il faut pour se chauffer comme il faut, réparer la voiture ou payer les études de ses enfants", a-t-elle justifié.

"La grande bourgeoisie nous dit qu'elle n'a plus d'argent pour augmenter les salaires, mais comment fait-elle pour augmenter ses revenus?", a-t-elle fustigé, en ajoutant vouloir prendre "les initiatives sociales...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages