Natalité : les Français hésitent à fonder une famille en raison de la crise sanitaire

En 2020, les naissances sont en baisse en France. Cela pourrait notamment s’expliquer par la crise sanitaire et économique que traverse le pays. C’est "un phénomène général qu’on a observé avec la crise de 1929 et surtout avec la crise pétrolière de 1973-1974. Les couples remettent à plus tard une naissance", explique le démographe et historien Hervé Le Bras sur le plateau du 23 heures de Franceinfo, vendredi 19 février. "Pendant quelques années, la fécondité est plus basse. Mais comme ils ont leur naissance plus tard, au cours de leur carrière, c’est la même taille de famille", précise le scientifique. Se rassurer à travers la famille Pourtant, malgré la crise, Hervé Le Bras estime que certaines familles pourraient en profiter pour avoir un enfant. "Cela peut aussi donner envie d’avoir un bonheur privé parce qu’il y a un malheur public", explique-t-il.