Cold Case - Robert Wagner : la mort mystérieuse de Natalie Wood son épouse

·1 min de lecture

Un jour, une voyante prédit à la mère de Natalie Wood que sa fille se noierait en « eaux troubles ». Étrange prémonition. Effrayante même. Mais Natalie est emportée par son destin unique où se mélange gloire, amour, névroses et jalousies. L’actrice fascine les hommes et Hollywood. Enfant star, elle a déjà tourné une vingtaine de films, en s’attirant les faveurs de mâles de tous âges – on lui connaît une liaison avec son réalisateur dans La fureur de vivre, Nicholas Ray, alors qu’elle n’a que 14 ans, lui, 41. Quant à Robert Wagner, jeune premier, regard acier et cheveux gominés, il incarne le charme hollywoodien. Ils sont jeunes, beaux et célèbres. Et ils s’aiment. En 1956, Robert l’emmène à une avant-première. Premier date, suivi un an plus tard d’une demande en mariage avec alliance au fond d’une coupe de champagne. So romantic ! Les médias ne perdront pas une goutte de leurs noces en décembre 1957, du baiser chaste que Robert dépose sur le front de Natalie, à la pièce montée qu’ils découpent amoureusement.

Le documentaire Natalie Wood : What Remains Behind sorti le 27 janvier 2020 évoque ce premier mariage, comme le second (Natalie Wood et Robert Wagner se marieront une deuxième fois en 1972 après une période de divorce de dix ans), avec une tendresse infinie. D’autant qu’au côté du réalisateur Laurent Bouzereau, un Français installé aux Etats-Unis depuis les années 80, c’est la fille aînée de Natalie Wood, Natasha Gregson Wagner, 50 ans, qui conduit le documentaire et fournit (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Bernadette Chirac : où vit l'épouse de Jacques Chirac aujourd'hui ?
VIDÉO - "On s’est habitué à une restriction de libertés" : chez Laurence Ferrari, Eugénie Bastié jette un pavé dans la mare
Flashback - Comment Jennifer Aniston a appris la liaison de Brad Pitt et Angelina Jolie
Que devient Soleil Moon Frye, l’héroine de Punky Brewster ?
VIDÉO - "J'ai fait tout ce que voulait la Reine" : Carla Bruni-Sarkozy s'amuse du protocole