La Nasa teste avec succès un moteur révolutionnaire pour les missions lointaines

La Nasa a développé un nouveau type de moteur qui est à la fois plus puissant que les moteurs traditionnels, tout en consommant moins de carburant : un moteur à détonation rotative. Un prototype de moteur a été testé en 2022 au Marshall Space Center avec le concours de la compagnie privée IN Space LLC. Il y a eu une douzaine d’essais, cumulant au total 10 minutes de mise à feu. Aujourd’hui, les équipes annoncent que les données sont bonnes.

Test du moteur RDE. © Nasa

À la différence d’un moteur classique, un moteur à détonation rotative (RDE) utilise la détonation pour générer la poussée. Quand le carburant et le comburant du moteur-fusée entrent en contact, il y a combustion, mais dans le cas d’un moteur RDE, celle-ci est sous forme de détonation. L’onde de choc se développe à une vitesse supersonique, ce qui peut être plus efficient de 25 % que pour un moteur classique. Ce design permet d’économiser du carburant, ouvrant la porte à des missions habitées lointaines, comme Mars.

Mise à feu du moteur. On distingue les anneaux autour dessinés par les ondes de choc des détonations. © Nasa
Mise à feu du moteur. On distingue les anneaux autour dessinés par les ondes de choc des détonations. © Nasa

La Nasa n’est pas seule à travailler sur ce concept. En juillet 2021, l’agence spatiale japonaise a fait un premier test moteur dans l’espace. En 2018, la Russie a annoncé travailler sur un moteur pouvant générer 2 tonnes de poussée. Le moteur de la Nasa a produit plus de 1 800 kilos de poussée et l’agence travaille sur un moteur RDE plus puissant avec une poussée de 4 500 kilos.

> Lire la suite sur Futura