La Nasa s'intéresse à la recherche de signaux extraterrestres

Nathalie Mayer, Journaliste
1 / 2

La Nasa s'intéresse à la recherche de signaux extraterrestres

Comment savoir si une exoplanète est, ou a été, habitée par une forme de vie extraterrestre intelligente ? En traquant ce que les astronomes appellent des technosignatures. Et la Nasa (États-Unis) vient tout juste d’attribuer à une équipe, une subvention dédiée à l’étude de ces signes détectables depuis la Terre – pour la première fois, autres que des signaux radio, déjà étudiés depuis longtemps –, de technologies, passées ou présentes, utilisées sur d’autres planètes.

Le programme Search for Extra-Terrestrial Intelligence, comprenez recherche d’intelligence extraterrestre (Seti), cherchait un peu au hasard. « Aujourd’hui, nous savons quelles étoiles viser. Nous avons identifié des milliers d’exoplanètes. Et même des exoplanètes situées dans la zone habitable de leur étoile. Le jeu a changé », s’enthousiasme Adam Franck, astrophysicien, dans un communiqué de l’université de Rochester (États-Unis).

En quête de panneaux photovoltaïques et polluants atmosphériques

Parmi les technosignatures envisagées, celle qui indiquerait qu’une civilisation extraterrestre intelligente produit de l’énergie. Car une planète largement équipée de panneaux photovoltaïques, par exemple, présenterait une signature spectrale particulière. Autre piste pour les chercheurs : les signatures de produits chimiques, tels que les chlorofluorocarbones (CFC). Celles-ci trahiraient en effet la présence sur une planète, d’une civilisation industrielle.

« Notre travail consiste à identifier les longueurs d’onde de la lumière d’une étoile lorsqu’elle est réfléchie par des panneaux solaires installés sur une exoplanète ou les longueurs d’onde absorbées par certains types de polluants dans l’atmosphère d’une planète....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura