Nasa : les scientifiques veulent explorer Uranus et atterrir sur Encelade, une lune de Saturne

·2 min de lecture

Après le rapport décennal sur l’astronomie et l’astrophysique pour la période 2023-2032, dévoilé en novembre 2021, le Conseil national de la recherche des États-Unis vient de rendre public son rapport décennal sur les sciences planétaires et l’astrobiologie. Ce nouveau rapport explore les questions clés en sciences planétaires, de façon à aider la Nasa à définir ses priorités en matière d'exploration pour la décennie 2023-2032.

Les rapports décennaux de ce prestigieux institut sont très attendus par la communauté scientifique américaine. Sorte de boussole, ils sont des indicateurs forts des axes de recherche et des orientations des stratégies décennales de la Nasa dans les domaines concernés. Ils orientent donc plusieurs milliards de dollars de financement vers les destinations identifiées comme présentant des intérêts scientifiques majeurs.

Uranus vue par Chandra en rayon X en 2002 (en rose) et en lumière visible par le télescope Keck-I en 2004. © Rayons X : Nasa, CXO, University College London, W. Dunn et al. ; optique : W.M. Keck Observatory
Uranus vue par Chandra en rayon X en 2002 (en rose) et en lumière visible par le télescope Keck-I en 2004. © Rayons X : Nasa, CXO, University College London, W. Dunn et al. ; optique : W.M. Keck Observatory

Ce nouveau rapport a identifié Uranus et Encelade comme deux cibles prioritaires

Ce nouveau rapport a identifié Uranus et Encelade comme deux cibles prioritaires. Avant de choisir Uranus, le Comité scientifique – qui a rédigé ce rapport décennal – a évalué les possibilités de mission à destination de Neptune et Uranus mais a conclu qu’une mission vers Uranus était préférable. Aucun concept de mission passé en revue ne pouvait être mis en œuvre au cours de la décennie 2023-2032 avec les lanceurs actuellement disponibles. Le rapport recommande donc l’envoi d’une sonde autour d’Uranus pour étudier la planète, ses anneaux et ses lunes. Ainsi, une sonde serait déployée dans l’atmosphère de la planète qui n’a été visitée qu'une seule fois par Voyager 2 en 1986. La mission, dont le coût est estimé à 4,2 milliards de dollars, pourrait être lancée dès 2031 à bord d’un Falcon Heavy de SpaceX et atteindrait Uranus en seulement 13 ans et...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles