Nasa : tous les regards sont tournés vers le nouveau vol-test de la capsule Starliner ce soir

·2 min de lecture

À la suite de l’arrivée mouvementée du module russe Nauka, dont les propulseurs se sont allumés sans raison apparente trois heures après son amarrage au complexe orbital provoquant une perte de contrôle de l’attitude de la Station, la Nasa et Boeing ont été contraints de reporter le lancement du Starliner. Celui-ci était prévu le lendemain de l’arrivée de Nauka, soit le 30 juillet. À la suite de cet incident, la Nasa a suspendu les opérations du Starliner le temps de comprendre ce qui c’était passé. L’allumage, par surprise des propulseurs de Nauka, n’a pas été sans conséquence. La station s’est mise à tourner sur elle-même, dans le sens du tangage, à une vitesse d’un demi degré par seconde. La journée du 30 a été mise à profit par les astronautes à bord pour s’assurer que ce tangage n’avait eu aucune conséquence sur la structure de l’ISS.

Le live de la Nasa commencera à 18 h 30, heure de Paris. Le lancement de Starliner par Atlas V est prévu à 19 h 20 (17 h 20 TU). © Nasa

Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre. L’écoutille de Nauka a été ouverte et les cosmonautes russes ont pu entrer à l’intérieur du module pour s’assurer que tout était sécurisé. Au sol, et après les explications convaincantes de Roscosmos, la Nasa et Boeing ont repris les préparatifs du lancement du Starliner. Ce lancement depuis le complexe 41 de la base de Cap Canaveral est prévu mardi 3 août.

Le système de transport habité de Boeing avec le lanceur Atlas V d'ULA et la capsule Starliner. © Nasa, Kim Shiflett
Le système de transport habité de Boeing avec le lanceur Atlas V d'ULA et la capsule Starliner. © Nasa, Kim Shiflett

Qualifier le système de transport spatial de Boeing

Ce deuxième vol d’essai du véhicule de Boeing se fera sans équipage. Baptisé OFT-2 (Boeing Orbital Flight Test-2), il a pour but de corriger les défauts rencontrés lors du premier vol (décembre 2019) dont des problèmes logiciels et techniques avaient empêché le véhicule de rejoindre la Station spatiale pour s'y amarrer.

Comme pour le Crew Dragon lors de Demo-1 (mars 2019), cet essai simulera une mission habitée opérationnelle, donc sans...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles