Nasa : pourquoi les chances de retourner sur la Lune en 2024 s'amenuisent ?

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

Promulgué le 21 décembre 2020, le dernier budget de la Nasa de l’administration Trump, pour l’année fiscale 2021, s’élève à 23,27 milliards de dollars. Ce budget, pour la période du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021, est en hausse de 2,84 % par rapport au précédent exercice mais demeure toutefois bien en deçà des 25,25 milliards de dollars demandés par l’administration Trump.

Dans le domaine de l’exploration, les demandes pour le financement des alunisseurs HLS du programme Artemis ont été largement revues à la baisse. Seulement 850 millions de dollars ont été budgétisés alors que la Nasa souhaitait plus de 3,3 milliards. Une décision d’autant plus surprenante que le Human Landing System (HLS) est le seul équipement manquant pour permettre le retour d’astronautes américains sur la Lune en 2024. L’identité des deux consortiums d’entreprises encore en lice pour le réaliser, dont le coût est estimé à 16 milliards de dollars, devait être annoncée en février.

Forte incertitude sur la date du retour de l'Homme sur la Lune

Cela dit, comme l’explique le représentant du Cnes à l’ambassade de France aux États-Unis, cette annonce sera « très certainement retardée compte tenu des faibles financements obtenus et d’un très probable report de la date d’alunissage par la nouvelle administration Biden dont les intentions en matière spatiale demeurent encore relativement incertaines ».

Une situation qui devrait amener le président Biden à reporter le retour de l’Homme sur la Lune de deux ans, c’est-à-dire de 2024 à 2026, voire 2028, sauf si la nouvelle administration décide d’augmenter les budgets concernés de façon conséquente. Une décision confortée par l’essai raté du test des moteurs de l’étage principal du SLS.

Détail du budget 2021 de la Nasa qui indique notamment la requête budgétaire de l'administration Trump et ce que, finalement, le Congrès a octroyé. © Cnes
Détail du budget 2021 de la Nasa qui indique notamment la requête budgétaire de l'administration Trump et ce que, finalement, le Congrès a octroyé. © Cnes

A contrario, les sciences et l’éducation ont bénéficié d’importants financements, à rebours de la requête...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura