La Nasa obligée d’évacuer le Centre spatial Kennedy et de reporter le lancement d’Artemis I

Alors que tous les voyants étaient au vert, la météorologie locale en a décidé autrement et le lancement initialement prévu le 14 novembre a donc été une nouvelle fois reporté. Trois fois depuis le mois d’août. En cause, la tempête tropicale Nicole et ses vents violents qui ont touché le Centre spatial Kennedy. Cette situation a contraint la Nasa à reporter le lancement d’Artemis I d’au moins deux jours, le temps que Nicole, qui s’est transformée en ouragan à l’approche des côtes de Floride, s’éloigne.

Que les vents soufflent à moins de 137 km/h

Si les employés du Centre spatial Kennedy ont été mis à l’abri, cela n’a pas été le cas pour le lanceur SLS et le véhicule Orion. La Nasa qui n’avait pas matériellement le temps de les ramener à l’abri dans le VAB s’en est remise à dame nature en souhaitant que les vents de Nicole ne dépassent pas les 137 kilomètres/heure. En effet, selon la Nasa, le lanceur SLS sur son pas de tir avec la capsule Orion peut résister en toute sécurité à des vents atteignant 74 nœuds (137 km/h), « avec une marge structurelle ». Normalement, d’après les prévisions météo, les vents de Nicole ne devraient pas souffler aussi fort.

Si aucun dommage matériel sur le lanceur et les installations au sol du Centre spatial Kennedy n'est signalé, le lancement d’Artemis I pourrait avoir lieu le 16 novembre, ce qui serait tout de même surprenant. L’opportunité suivante est fixée au 19 novembre.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura