La Nasa finance une mission scientifique sur la face cachée de la Lune

La Nasa choisit Draper pour effectuer la première mission américaine sur la face cachée de la Lune, prévue en 2025, et qui sera réalisée dans le cadre du programme Commercial Lunar Payload Services (CLPS). Ce dernier a été mis sur pied en novembre 2018 pour une période de dix ans avec un budget de 2,6 milliards de dollars à l'attention des entreprises du secteur privé. Cela peut concerner des start-up, des entreprises établies ou des laboratoires de recherche comme Draper. Ce programme a pour but de livrer du matériel scientifique et technologique sur la Lune pour le compte de la Nasa à prix fixe.

Sept autres missions ont déjà été signées mais les délais apparaissent très incertains. L'avenir de l’une d’entre elles, Masten, est remis en question à la suite de nombreux licenciements, et la Nasa a récemment annoncé le report du lancement du rover Viper (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover). À suivre donc.

Comment l'ESA se prépare à négocier avec la Nasa la présence d'un Européen sur la Lune

Cette huitième mission CLPS a pour objectif de déposer, à horizon 2025, l’alunisseur Series-2 sur la face cachée de la Lune, plus précisément à proximité immédiate du cratère Schrödinger. D’un très grand intérêt scientifique, ce bassin, d’un diamètre d’environ 320 kilomètres, est l'un des plus récents bassins d'impact lunaires. L’impact à l’origine de sa formation a soulevé la croûte profonde et le manteau supérieur de la Lune dans son anneau sommital. Il a ensuite été le siège d’une grande éruption volcanique.

La face cachée de la Lune telle que la révèle le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO). © Nasa, GSFC, Arizona State University, DP
La face cachée de la Lune telle que la révèle le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO). © Nasa, GSFC, Arizona State University, DP

Trois instruments inédits sur la face cachée de la Lune

Conçu par la filiale américaine de l’entreprise japonaise Ispace, Series-2 emportera trois charges utiles (95 kilogrammes) dont deux ont été réalisées avec des contributions françaises :

  • Farside Seismic Suite (FSS) : cet instrument, réalisé par le JPL en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles