La Nasa dévoile une image surprise en haute résolution de la mystérieuse lune Europe

La semaine dernière, le 29 septembre, la sonde spatiale Juno qui a l’habitude de survoler la géante Jupiter, frôlait Europe, une de ses quatre lunes galiléennes. Un peu moins grande que notre Lune, Europe est un monde qui fascine beaucoup les scientifiques, car sous son épaisse banquise de glace se cache vraisemblablement un océan salé, ce qui en fait un des mondes les plus potentiellement habitables du Système solaire, avec Encelade, satellite de Saturne.

Pour rappel (voir aussi l’article plus bas), cela faisait 22 ans qu’Europe n’avait pas été visitée par une sonde spatiale d’aussi près. Des images ont été prises avec sa caméra Junocam, avec une résolution atteignant un kilomètre par pixel, jusqu’à 352 kilomètres de sa surface. Aujourd’hui, la Nasa nous fait la surprise avec une photo dans une résolution supérieure de 256 à 340 mètres par pixel seulement ! Et cela n’a pas été capturé avec l’habituelle Junocam, mais avec la caméra de guidage du vaisseau, le SRU (Stellar Reference Unit). Le cliché est en noir et blanc, mais cela ne doit rien enlever à la profusion de détails et d’informations que l’on peut y trouver.

La surface d'Europe photographiée par la caméra de guidage SRU de Juno. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI
La surface d'Europe photographiée par la caméra de guidage SRU de Juno. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI

Le SRU est un instrument de navigation qui se réfère aux étoiles, et il a été conçu pour être sensible aux basses lumières. L’équipe de la mission a souhaité que pendant ce survol inédit, il ouvre l’œil sur Europe. La sonde était à 412 kilomètres au-dessus d’une région mal connue quand le cliché ci-dessus a été pris. Cette région était alors du côté opposé au Soleil, donc plongé dans la nuit, ou plutôt dans une pénombre, car, une partie de sa surface luisait de la lumière du Soleil réfléchie par Jupiter.

Une image intrigante de la surface d’Europe

L’image couvre un terrain de 150 kilomètres sur 200. Ce qui frappe d’abord, ce sont toutes ces rayures qui pourraient rappeler les lignes de Nazca, mais la comparaison s’arrête là, car elles sont d’origine...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura