La Nasa a dévoilé le site d'atterrissage sur la Lune du rover Viper

·2 min de lecture

Après un vaste processus de sélection afin d'élire un site d’atterrissage pour la mission Viper, la zone montagneuse à l'ouest du cratère Nobile a été choisie en raison d’un terrain accessible au rover et de son large éventail de sites d'intérêt scientifique à proximité, y compris des zones ombragées en permanence. Situé près du pôle sud, le cratère Nobile est un cratère d’impact qui est né à la suite d’une collision avec un autre corps céleste plus petit, explique le communiqué de la Nasa. La Nasa est assez convaincue que le sous-sol de cette région est riche en glace d’eau qui pourrait être très utile aux futurs explorateurs et colons de la Lune.

Illustration du rover Viper qui devrait se poser au pôle sud de la Lune en décembre 2022. © Nasa Ames
Illustration du rover Viper qui devrait se poser au pôle sud de la Lune en décembre 2022. © Nasa Ames

Viper a pour principal objectif de trouver cette glace d’eau et d'en confirmer sa présence. Idéalement à seulement quelques centimètres, sous la surface. Ce rover sera lancé en 2023 par le lanceur Falcon Heavy de SpaceX. Il sera déposé sur la surface de la Lune par l’atterrisseur Griffin d’Astrobotic. Cette mission est réalisée dans le cadre de l'initiative Commercial Lunar Payload Services de la Nasa.

D’un poids de 430 kilogrammes, Viper rover fonctionnera à l’énergie solaire et sera doté d’une batterie de 50 heures, ce qui lui permettra de fonctionner pendant de longues périodes dans l’environnement glacial de Nobile. Il sera capable de parcourir jusqu’à 800 mètres par heure. Comparé aux vitesses de déplacement des rovers martiens, c’est très rapide !

L'eau, l'indispensable condition pour une installation durable de l'Homme sur la Lune

Pour explorer le sous-sol, il est notamment équipé d’une foreuse et de plusieurs instruments qui détermineront la nature des composés présents dans le régolithe lunaire. À partir de ces données, l’équipe derrière Viper cherchera l’origine de cette eau et comment elle est restée préservée tout au long de l’histoire de la Lune et, si elle s’échappe, comment et vers où ?

Lune : l'instrument Prospect exploitera l'eau stockée au pôle Sud. Explications

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles