La NASA annonce la découverte d'une planète potentiellement habitable

WikiImages

L'avenir de l'humanité passe-t-il par la colonisation d'autres planètes ? Tandis que sur Terre, les ressources s'amenuisent et que la menace du changement climatique annonce des heures sombres à la population mondiale, cette éventualité n'est pas écartée par les scientifiques. Le 10 janvier dernier, l'agence spatiale américaine (NASA) a annoncé la découverte de "TOI 700"e, une exoplanète potentiellement "habitable". "Le monde est à 95% de la taille de la Terre et probablement rocheux", écrit la NASA dans un article publié le 10 janvier dernier. Elle se situe également dans une zone habitable, à savoir "la distance d'une étoile à laquelle de l'eau liquide pourrait exister sur les surfaces des planètes en orbite", détaille l'agence dans une vidéo.

Depuis 2018, la mission TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) et le télescope du même nom scrutent l'espace à la recherche d'exoplanètes et de planètes telluriques gravitant dans la zone habitable d’étoiles situées à proximité de la Terre, y compris celles qui pourraient abriter la vie. Il s'avère que TOI 700e, qui se situe à 100 années-lumière de la Terre, se trouve dans la même constellation que TOI 700 b, TOI 700 c, et TOI 700d, trois autres exoplanètes découvertes précédemment. "C'est l'un des rares systèmes avec plusieurs petites planètes habitables que nous connaissons", a déclaré Emily Gilbert, boursière postdoctorale au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud, qui a piloté les travaux. On sait aussi qu'elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment connecter son téléphone à la télévision ?
Eau, énergies, climat : quand la nature inspire les chercheurs
De la poussière de Lune ramenée sur Terre contiendrait de l'eau issue de vent solaire
Comment calculer une moyenne ?
Autisme : une start-up développe un dépistage via un prélèvement capillaire