«Tu n'as rien à perdre» : au Bocuse d’Or, Naïs Pirollet, 25 ans, porte les couleurs de la France

© ATTILA KISBENEDEK / AFP

Avec sa silhouette frêle et son visage juvénile, c'est peu de dire que Naïs Pirollet n'a pas le physique de l'emploi. Pourtant c'est bien elle la cheffe qui, ce dimanche, emmènera la "Team France" au Bocuse d'Or . Cette récompense, décernée à la meilleure équipe nationale de cuisine, sera attribuée lundi à l'occasion du salon de l'hôtellerie, de la restauration et de l'alimentation (SIRHA) de Lyon. La France a remporté le dernière édition de ce concours en 2021 après des années de disette .

Du haut de ses 25 ans, Naïs Pirollet, la plus jeune candidate du concours, en est également la seule femme. C'est également la première fois que la France n'est pas représentée par un homme au Bocuse d'Or. Mais pour l'intéressée, cela ne change pas grand chose : "Quand je me suis inscrite, toute la profession m'a soutenue. Et le fait que je sois une femme n'a jamais été une question. Maintenant, cela prend du temps, le changement prend toujours du temps. Mais on est là, on a notre place et on est acceptée surtout."

"Oser croire en ses rêves"

Car la jeune femme est un petit prodige : bachelière à 16 ans, elle a terminé major de promotion à l'institut Paul Bocuse . Pour elle, l'audace est la clé du succès. "Oser faire les choses. Oser croire en ses rêves. Quand je me suis inscrite aux sélections 'France', je me suis dit 'Tu n'as rien à perdre. Au pire, tu n'y arrives pas. Et si tu y arrives, c'est que du bonus'".

>> LIRE AUSSILa Semaine du Goût revient pour sa 33e édition : comment ...


Lire la suite sur Europe1