Pour narguer la Chine, Taïwan achète 20 000 bouteilles de rhum lituanien

·1 min de lecture
Taipei s’est porté acquéreur de 20 000 bouteilles de rhum lituanien, afin d’apporter un soutien explicite à la Lituanie, rapporte « The Guardian ».

Signe de la bonne entente entre Taipei et Vilnius, ce qui suscite la foudre de Pékin, Taïwan a fait un beau clin d'oeil au pays balte, rapporte « The Guardian ».

Les bonnes relations diplomatiques, ça s'arrose. En décembre dernier, rapporte The Guardian, le gouvernement taïwanais a racheté une cargaison de 20 000 bouteilles de rhum produites par la société lituanienne MV Group Production. C'est la société Taïwan Tobacco and Liquor (TTL) qui s'est chargée de la transaction, avant de faire livrer les bouteilles à Taipei. Simple anecdote commerciale ? Pas vraiment. D'une part, il s'avère que TTL est une société publique, détenue à 100 % par le ministère des Finances de Taïwan. D'autre part, et c'est ce qui fait tout le sel de l'affaire, la cargaison de rhum avait, au préalable, été bloquée par la Chine.

Vilnius est, en effet, dans le viseur de Pékin depuis de longs mois : le petit pays d'Europe de l?Est a, à de nombreuses reprises, fait démonstration publique de ses bonnes relations avec Taïwan, allant jusqu'à dépêcher un ambassadeur à Taipei. Il n'en fallait pas plus pour provoquer Pékin, qui exerce depuis lors de sévères restrictions commerciales à l'encontre de la Lituanie.

À LIRE AUSSI Chine-Lituanie, la nouvelle guerre froide

Un toast audacieux

En décembre, raconte The Guardian, les autorités communistes ont donc notamment décidé de refuser, puis de bloquer, une cargaison de rhum à destination de la Chine. Apprenant la chose, l'ambassadeur de Taïwan en Lituanie, Eric Huang, en a informé la TTL, qui s'est immédiatement portée acquéreuse des 20 000 bouteilles.

À LIRE AUSSI « Le Parti communiste chinois est deven [...] Lire la suite

VIDÉO - Le rhum cubain qui défie Washington

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles