Napoléon : L'épée du sacre

·1 min de lecture

A l’hiver 1804, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, des milliers de Français sont réunis pour assister au sacre du Premier Consul. Napoléon a revêtu un grand manteau de velours rouge ouvert qui dévoile une somptueuse épée. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'Histoire", Jean des Cars revient sur l’histoire de cette arme mythique, symbole du parcours militaire de Napoléon.

 

Pleinement Empereur depuis le sénatus-consulte du 18 mai 1804, Napoléon souhaite que la prestation de son serment constitutionnel ait pour cadre un lieu prestigieux. Ce ne sera évidemment pas Reims, trop marqué par le sacre des Bourbons, ce sera Paris. Après avoir écarté Saint-Louis des Invalides et le Champ de Mars, il impose Notre-Dame. Aux aspects civils du serment, Napoléon veut ajouter une célébration religieuse en présence du Pape. Il veut invoquer le droit divin. Il lui faut donc une fastueuse cérémonie de sacre, comme celle de Charlemagne, son modèle. 

La date est fixée au dimanche 2 décembre 1804. Cela donne le temps de négocier avec le Pape et de préparer minutieusement le protocole de la cérémonie. C’est aux architectes Percier et Fontaine que Napoléon a confié le décor intérieur et extérieur de la cathédrale. Outre la volonté d’un  décor magnifique, il fallait camoufler le très mauvais état de la cathédrale qui avait souffert des dégradations des révolutionnaires : la plupart des statues des saints étaient décapitées. On sait qu’il faudra attendre la parution, en...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles