Publicité

Nantes : la mairie ne souhaite pas effacer les drapeaux palestiniens peints sur des escaliers publics

Depuis vendredi 8 mars, un drapeau géant de la Palestine est peint sur les 120 marches de l'escalier de la Butte Sainte-Anne, le plus grand de la ville de Nantes. Visible de l’autre côté de la Loire, cette œuvre ne sera pas effacée par la municipalité d’après Ouest-France. « Au regard de la situation humanitaire dramatique à Gaza, nous avons décidé de ne pas faire nettoyer à ce stade les marches de l'escalier de la Butte Sainte-Anne », a confirmé la mairie auprès du Figaro. Aucune plainte ne sera déposée par ailleurs.

D’autres villes ont sévi

En février dernier, un premier escalier nantais, rue Didienne, avait également été peint aux couleurs palestiniennes, sans que les auteurs respectifs ne se manifestent. L’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) 44, pilier de nombreuses manifestations récentes en soutien aux Gazaouis dans le département de la Loire-Atlantique, assure ne pas en être à l’origine. « Ils devaient être plusieurs à peindre. Et le prix que représente cette œuvre… », analyse Bernard Albert, secrétaire général de l’AFPS 44, dans les colonnes du Figaro, tout en saluant cette initiative.

Au cours du mois dernier, plusieurs actes de cette nature ont été aperçus dans d’autres villes françaises. Ainsi, deux jours après sa naissance, une peinture similaire sur les marches menant à la basilique du Sacré-Cœur avait été effacée par la mairie de Paris. L’escalier du cours Julien de Marseille avait, lui, été peint deux fois par le collectif militant Thawra13 (si...


Lire la suite sur LeJDD