Nantes : enquête après la mort d'un homme qui a reçu une dose d'AstraZeneca

Un étudiant en médecine de 24 ans est décédé dix jours après avoir reçu une dose du vaccin d'AstraZeneca. "Il était en sixième année de médecine, interne au CHU de Nantes (Loire-Atlantique), il avait reçu une dose du vaccin d'AstraZeneca dans ce cadre le 8 mars dernier. Depuis, il se plaignait de maux au ventre et il avait prévu de voir son médecin traitant", rapporte la journaliste Fanny Borius. Une mort brutale qui interroge ses proches, selon eux, Anthony était en parfaite santé. Rien ne permet de faire le lien entre la vaccination et le décès "Selon les premiers résultats de l'autopsie, il serait mort d'une hémorragie interne, due à une thrombose, qui est l'un des effets secondaires connu du vaccin d'AstraZeneca", explique la journaliste. Selon l'agence de sécurité du médicament, rien ne permet à ce stade de faire un lien entre la vaccination et le décès. Le parquet de Nantes (Loire-Atlantique) a ouvert une enquête et des expertises complémentaires sont en cours pour déterminer les causes du décès.