Nantes : La créatrice Mathilde Cabanas cartonne avec son « bisou » dans le coup

·1 min de lecture

RENCONTRE - A 36 ans, la créatrice Mathilde Cabanas multiplie les collaborations avec les marques, séduites par son univers « frais et fun »

Il y a la bise passe-partout, le poutou un peu ringard, le baiser trop sérieux… Mathilde Cabanas, elle, a choisi son camp : celui du « bisou » ! A 36 ans, et malgré la crise sanitaire, la créatrice nantaise n’en finit plus d’en distribuer. A ses quatre enfants, évidemment, mais aussi à ses clients, majoritairement des mamans branchées, qui sont de plus en plus nombreux à travers le monde à s’arracher ses produits siglés.

L’illustratrice, qui vient de sortir un agenda avec Quo Vadis, multiplie les collaborations avec les marques, séduites par son univers « frais et fun ». « Ce que j’aime, c’est créer des objets du quotidien utiles et pour toute la famille, raconte Mathilde Cabanas. Le bisou redonne tout de suite le sourire. » Après Véja, Aigle ou L’Occitane, la Nantaise travaille actuellement avec Champion, Bourjois ou la marque de puériculture Béaba pour des nouveautés prévues d’ici à la fin de l’année.

Papeterie, accessoires, paillasson…

Un succès qui a démarré il y a dix ans à peine alors que Mathilde Cabanas, fraîchement diplômée de son école de graphisme, surprend son entourage en devenant vendeuse à mi-temps chez Bonton, une marque bobo parisienne à l’origine de l’un des premiers concept stores pour enfant. « En parallèle, j’ai commencé (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Mode : La Marine nationale crée une marque de vêtements made in France
Mode : Vianney lance sa marque de vêtements et accomplit l’un de ses « rêves d’enfant »
Vendée : Comment en deux clics, vous pouvez donner une seconde vie à vos vêtements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles