Nantes : Pas chers et de qualité, les jouets de seconde main ont désormais leur propre boutique

·1 min de lecture

RECYCLAGE - A Nantes, Joujou reconditionne et revend des jeux et des jouets à petits prix

Les peluches sont bien moelleuses et sentent bon le propre. Chez les Barbie, pas un cheveu ne dépasse ni une chaussure ne manque. Ces jouets semblent tout droit sortis d’usine, et pourtant... Chez Joujou, boutique solidaire qui vient d’ouvrir ses portes au sein du Labo Diva, quartier République à Nantes, les centaines de livres, marionnettes ou jeux de société en vente ont déjà vécu une ou plusieurs vies. « Tout ce que vous voyez est issu de collectes que nous organisons depuis plusieurs mois auprès d’entreprises et de particuliers de la région nantaise, indique Diane Bégard, la coordinatrice. Il y a souvent des choses en très bon état, quand on sait que l’utilisation d’un jouet n’est que de huit mois en moyenne ! »

Pour autant, à l’instar d'autres initiatives qui fleurissent en France, pas question de tout remettre sur les étagères tel quel. Dans un atelier à quelques centaines de mètres de là, sur le site de l’ancien MIN, une dizaine d’employés en insertion de l'association Atao, sont chargés de tout contrôler. Méthodiquement, ils observent, manipulent, testent, mais aussi nettoient les tonnes de marchandise qui transitent par ici. S’ils ne réparent pas à proprement parler les jouets cassés (ce qui ne peut être revalorisé, environ 50 %, est envoyé dans des filières de recyclage les plus adéquates), ils traquen(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le célèbre Tamagotchi va être réinventé en montre connectée
Environnement : Alimentation, ménage, jouets… Vis ma vie de famille « zéro déchet »
Lego : La toute première collection de jouets LGBT+ sera lancée le 1er juin pour le mois des Fiertés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles