Nantes: Une centrale solaire XXL mise en service à Cheviré

ENVIRONNEMENT - Les toits de la société Sogebras sont couverts de panneaux photovoltaïques…

ENVIRONNEMENT - Les toits de la société Sogebras sont couverts de panneaux photovoltaïques…

Sur la zone portuaire de Cheviré, entre la Loire et la route de Pornic, la société de logistique Sogebras accueille l’une des plus grandes centrales photovoltaïques de la région Pays de la Loire. L’équipement, qui doit entrer en service ces prochains jours, est pourtant difficile à repérer. Et pour cause : il est installé sur les toits de trois hangars de stockage.

Sogebras, qui disposait de 22.000 m2 de toiture (l’équivalent de trois terrains de foot tout de même), a contacté il y a trois ans le producteur d’énergies renouvelables Jpee pour trouver un débouché pertinent à cette surface inutilisée.

La consommation de 875 foyers

Après de longues études de faisabilité, des travaux ont débuté au printemps. Outre le changement des couvertures, il aura fallu raccorder la centrale au réseau électrique. Quelque 15.000 m2 de panneaux photovoltaïques ont pu être montés. « Ils permettront de produire plus de 2.600 Mwh/an, ce qui équivaut à la consommation électrique annuelle de 875 foyers [hors chauffage] », se félicitent les deux opérateurs.

>> A lire aussi : Le premier drone autonome en énergie, capable de voler sans s'arrêterFinancé par Jpee à hauteur de 4 millions d’euros, le projet permettra aussi à l’énergéticien de percevoir les recettes de la vente d’électricité produite pendant 25 ans. La Sogebras, elle, a bénéficié de la remise à neuf de ses bâtiments.

Le toit du MIN fera encore mieux

Le futur Marché d’intérêt national (MIN) de Nantes, en cours de construction à Rezé, devrait faire encore plus fort dans un an. Près de 32.000 m2 de surface recouverts par 19.000 panneaux photovoltaïques sont prévus sur le toit. Cela devrait constituer la

plus grande installation solaire en toiture du Grand Ouest.

Les panneaux, qui sont fabriqués à Saint-Herblain, produiront 5 Gwh/an, soit la consommation de 2.000 foyers : 10 % seront dédiés au marché de (...) Lire la suite sur 20minutes
Nantes: Le maire de Saint-Aignan-de-Grandlieu réclame la fin des vols de nuit
Nantes : Pourquoi attend-on davantage d’alertes pollution cet hiver ?
Le glyphosate, deuxième pesticide le plus vendu en Loire-Atlantique

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages