Nantes : Plus de 1.250 femmes violentées déjà accueillies à Citad’elles, un lieu « malheureusement attendu »

Julie Urbach
·1 min de lecture

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES - Cette structure accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7 a ouvert ses portes il y a près d’un an à Nantes

Depuis la fin du premier confinement, elles sont jusqu’à 80 femmes par semaine en moyenne à franchir les portes de ce lieu. Ouvert il y a près d'un an dans un immeuble du boulevard Vincent-Gâche à Nantes, Citad’elles a déjà accueilli plus de 1.250 femmes, a indiqué la mairie ce vendredi lors d’un premier bilan. Parmi elles, des étudiantes, des retraitées, des vendeuses ou des cadres, la plupart âgées de moins de 45 ans, toutes venues chercher de l’aide dans cette structure pluridisciplinaire ouverte 24h sur 24 et 7 jours sur 7. « La grande majorité, 93 %, sont victimes de violences conjugales ou intrafamiliales, observe Valérie Alassaunière, la directrice. Plus de la moitié sont des mères de famille, qui peuvent se rendre à Citad'elles avec leurs enfants. »

Sur place, une vingtaine de professionnels, parmi lesquels des travailleurs sociaux, une infirmière, un psychiatre ou une éducatrice spécialisée pour enfants, les reçoivent. Des permanences sont aussi organisées par diverses structures (CAF, ordre des avocats de Nantes) et associations (planning familial(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Violences conjugales : Les signalements en ligne en hausse de 15 % depuis le confinement
Journée contre les violences faites aux femmes : Une mobilisation en ligne ce samedi 21 novembre pour interpeller, sensibiliser et former
« Balance ta bulle » : 62 dessinatrices racontent en images les violences sexuelles subies