Nanterre : les lycéens de Joliot-Curie primés à Cannes

Charles-Edouard Ama Koffi
Cannes, mercredi. Les élèves de la classe de 2nde 5 du lycée Joliot-Curie au Festival de Cannes

Plusieurs élèves de seconde se sont rendus au Festival de Cannes pour présenter un court-métrage réalisé au sein du lycée et lauréat de la Quinzaine en actions.


Du quartier Pablo-Picasso aux projecteurs du Festival de Cannes. C’est le voyage qu’ont réalisé les élèves de la classe de seconde 5 du lycée Joliot-Curie, mardi et mercredi derniers. Car leur court-métrage « Le silence parle », qui traite du suicide au lycée, est lauréat d’un concours organisé par la région et l’association Regards de femmes.

Une belle performance leur a permis de remporter leur ticket pour le plus grand festival de cinéma du monde, où ils ont reçu leur prix au cours d’une soirée organisé par la Quinzaine en Actions, catégorie de la Quinzaine des Réalisateurs.

« Cannes m’a vraiment émerveillé, s’enthousiasme Mohammed Amine-Hanini, personnage principal du court-métrage. Je n’ai pas l’habitude de sortir de mon quartier, si ce n’est pour aller en vacances en Algérie ou à Marseille. Alors voir toutes ces personnes différentes à Cannes, c’était impressionnant. »

LIRE AUSSI > Cannes 2019 : avec le film choc « Les Misérables », la banlieue s’invite sur le tapis rouge

Jusqu’à envisager une carrière d’acteur ? « Pourquoi pas ? C’était naturel pour moi de jouer la comédie, car j’aime bien tenir des rôles dans la vie… Même si là c’était un peu plus difficile, car je devais jouer une personne triste alors que je ne le suis pas. Et quand je suis triste, je ne le montre pas. »

Après avoir reçu leur prix, les élèves ont assisté à une master class avec le réalisateur de films d’horreur John Carpenter. Leur court-métrage sera diffusé en septembre prochain sur France 3.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Grand Paris : moins d’une ville sur deux s’engage contre les véhicules polluants
Colombes : une nouvelle peau pour le groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau
Comment les Balkany sont devenus les Balkany
Métropole du Grand Paris : « Contre la pollution, nous ne devons pas reculer »
Hauts-de-Seine : Bérénice et Cléo, premier prix du Mémorial de Caen !