Voici le « nano papier », qui durcit ou s’assouplit selon les besoins

Edward Back, Journaliste hi-tech
·1 min de lecture

Le monde du vivant reste une source d’inspiration pour les chercheurs, et cette fois ce sont les concombres de mer, capables de durcir leur peau très élastique, qui ont conduit à une nouvelle invention. Des chercheurs des universités Johannes-Gutenberg de Mayence et Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, ont ainsi créé un papier transparent et rigide, qui s’assouplit lorsqu’il est soumis à un courant électrique.

Le matériau est composé de nanofibres de cellulose extraites des parois cellulaires d’arbres, encore plus fines que les microfibres du papier standard. Ils obtiennent ainsi un « nano papier » qui ressemble à du verre et qui pourra être utilisé comme matériau de construction grâce à ses propriétés physiques proches de celles des alliages en aluminium.

Un matériau de construction qui se transforme en amortisseur

En y appliquant un courant électrique, le matériau chauffe et les nœuds de réticulation sont cassés, brisant les liaisons entre les fibres, et le rendant plus mou. Plus le courant électrique est élevé, plus il s’assouplit. Le processus est entièrement réversible. Pour rendre le papier de nouveau rigide, il suffit de couper le courant.

Ce nouveau papier transparent pourrait être utilisé comme matériau amortissant, dont les caractéristiques pourront être adaptées à la charge physique subie. Le prototype actuel nécessite une source électrique externe, mais les chercheurs souhaiteraient y intégrer son propre système de stockage d’énergie. Ainsi, le matériau pourrait se transformer automatiquement en amortisseur lorsqu’il est surchargé.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura