Publicité

Nancy : les transports en commun suspendus après des agressions contre les conducteurs

Les transports en commun sont suspendus ce mercredi 28 février dans le Grand Nancy (Meurthe-et-Moselle). Le Réseau Stan, filiale de Keolis chargée du trafic au sein de l’agglomération, a annoncé sur les réseaux sociaux que le service est interrompu à la suite de « deux agressions récentes contre des conducteurs et pour assurer la sécurité du personnel ». En effet, une dizaine de chauffeurs ont fait valoir leur droit de retrait après l’attaque visant leurs collègues.

Des coups de marteau contre un bus et une blessure au visage

Samedi 24 février dernier, un conducteur de bus a été pris pour cible par un automobiliste. Ce dernier avait notamment mis plusieurs coups de marteau au véhicule. S’il n’a pas été blessé, le chauffeur a « été profondément marqué par les événements », d’après le communiqué du syndicat UST Keolis Grand Nancy.

La deuxième agression est survenue mardi 27 février, mais les dégâts ont, cette fois, été physiques. « Le conducteur a freiné brusquement devant un piéton. Celui-ci s’est énervé et a craché sur la vitre du bus. Le conducteur a ouvert la porte pour s’excuser et c’est à ce moment-là que le piéton est entré dans le bus et l’a frappé au visage avant de s’enfuir », a indiqué Hicham Bouguerra, délégué syndical UST Keolis Grand Nancy, auprès de Lorraine Actu.

À lire aussi Sécurité dans les transports : une avancée pour les agents ?

Une porte-parole du service de transports de l’agglomération nancéienne a précisé à l’AFP avoir « demandé aux cond...


Lire la suite sur LeJDD