Nancy Pelosi à Taïwan : l'administration Biden avait émis des réserves sur ce voyage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© HANDOUT / TAIWAN PRESIDENTIAL OFFICE / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Ceux qui offensent la Chine seront punis", prévient Pékin. Les tensions entre les États-Unis et la Chine montent d'un cran. Malgré les avertissements de Pékin , la présidente démocrate de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi , est arrivée mardi soir sur l'île de Taïwan , revendiquée par la Chine. Elle y a rencontré la présidente taïwanaise. Une visite perçue comme une provocation majeure par la Chine.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Issue d'un parti indépendantiste, Tsai Ing-wen est la bête noire de Pékin. Nancy Pelosi a dit vouloir "défendre la paix et la démocratie" à Taïwan. Tsai Ing-wen a affirmé qu'elle "ne reculera pas" devant les menaces militaires chinoises.

Des menaces de plus en plus fortes

Pékin a annoncé une série d'opérations militaires ciblées. "Ces opérations militaires sont une étape nécessaire en réponse aux manœuvres dangereuses des autorités américaines et taïwanaises sur la question de Taïwan", a affirmé le général, en charge des troupes de l'Est de l'armée chinoise.

Des opérations qui prendront la forme d'exercices militaires de grande envergure dans six zones stratégiques autour de Taïwan dès jeudi. Une sorte de blocus puisqu'aucun bateau ni avion civil ne pourra circuler. Des exercices à munitions réelles et à longues portées avec des tirs de missiles. Et on s'attend, comme depuis cette nuit, à des survols incessants des avions militaires chinois autour de l'île, mettant en état d'alerte permanent l'armée ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles