Nana Mouskouri : Instants de vie (Arte) : ne loupez pas ce documentaire sur son incroyable carrière !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Une jeune femme grecque un peu terne, au répertoire entre folklore et chansonnettes". C'est ainsi que la presse allemande décrit Nana Mouskouri, 27 ans, qui en 1961 interprète Roses blanches de Corfou en bande originale d'un documentaire primé au festival de Berlin. Six décennies plus tard, la jeune Grecque timide et complexée a vendu 300 millions d'albums enregistrés dans au moins 12 langues, et apparaît pleine d'humour sur les plateaux de télévision comme dans Quotidien face à Yann Barthès ou bien dissipée lors d'une interview de Thomas Sotto.

A 20 ans, Nana Mouskouri est virée du conservatoire d'Athènes parce qu'elle se produit le soir dans des clubs ! Pas assez chic pour ses profs, qui la voyaient chanteuse d'opéra. Un drame pour cette fille de milieu modeste, dont les parents se sont saignés pour lui payer des cours de chant durant huit ans. Un soir, Maria Callas, la cantatrice fascinante, est dans l'assistance et lui glisse à l'oreille : "Mieux vaut être une bonne chanteuse populaire qu'une mauvaise cantatrice".

En 1961, Nana Mouskouri arrive à Paris pour réenregistrer les titres de son premier album en français. Elle perd 10 kilos, coupe ses cheveux, enlève ses lunettes pour son premier passage à la télévision et connaît immédiatement le succès, au point de s'installer dans la capitale. Elle se produit avec Michel Legrand, mais sa lancée est stoppée. Après avoir assisté à un concert d'Edith Piaf à l'Olympia, elle ressort totalement complexée et décide de ne plus jamais (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Gloria Estefan : la chanteuse révèle avoir été abusée sexuellement à l’âge de 9 ans
Qui est Trudie Styler, la femme de Sting ?
"Je vous trouve dure" : Amel Bent étonne Yann Barthes en parlant de ses filles
Shakira et son fils attaqués à Barcelone par des sangliers, la chanteuse raconte sa mésaventure
Amel Bent se confie sur sa mère "pas fan" d'elle : "Elle a attendu sept albums pour verser une larme sur une de mes chansons !" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles