Publicité

Namibie: mort du président Hage Geingob

Le président de Namibie, Hage Geingob, est mort ce 4 février au matin à l’âge de 82 ans. La présidence a annoncé sa mort aux petites heures du matin, dans l’hôpital où il était soigné pour un cancer qui n’avait été découvert qu’en janvier 2024. Troisième président de Namibie, Hage Geingob était une figure de l’indépendance du pays, et un fervent opposant au régime d’apartheid.

« C'est avec la plus grande tristesse et regret que je vous informe que notre bien-aimé docteur Hage G. Geingob, le président de la République de Namibie, est décédé aujourd'hui », est-il écrit dans une déclaration publiée sur le réseau social X (anciennement Twitter), signée par le nouveau chef de l'État par intérim, Nangolo Mbumba, jusqu'alors vice-président.

Militant acharné

Né en 1941 au nord du pays, Hage Geingob est, dès son plus jeune âge un militant anti-apartheid, à une époque où l’Afrique du Sud gouverne le territoire namibien, écrit notre correspondante à Johannesburg, Joséphine Kloeckner. Puis c’est l’exil, vingt-sept ans hors de sa terre natale, d’abord au Botswana voisin, puis aux États-Unis, où il continue de militer pour l’indépendance de la Namibie. Il est le représentant sur le continent américain et aux Nations-Unies du mouvement de libération Swapo, aujourd’hui le parti au pouvoir.

Les Namibiens avaient appris il y a seulement deux semaines que le président Hage Geingob souffrait d’un cancer, identifié selon la présidence lors de contrôles médicaux de routine, précise notre correspondante à Johannesbourg, Joséphine Kloeckner.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI