La Namibie disputera la Coupe du monde de rugby

Faciles vainqueurs du Kenya (36-0) en finale, les Namibiens ont tenu leur rang et remporté la Rugby Africa Cup hier, dimanche 10 juillet, à Aix-en-Provence. Ils disputeront la Coupe du Monde en France l’an prochain.

de notre envoyé spécial,

Land of the Brave, « Le pays des Braves » suggère l’hymne de la Namibie. Après la démonstration des joueurs d’Afrique australe face au Kenya, difficile de contredire les paroles du compositeur Axali Doëseb. Les Namibiens ont concassé leurs adversaires, dépassés, dès l’entame du match pour mener 15-0 à la pause grâce à deux essais du troisième-ligne Wian Conradie.

Impressionnants physiquement, les hommes d’Allister Coetzee n’ont laissé que des miettes aux Kényans qui ont à nouveau subi après la pause et vu la Namibie s’éloigner au tableau d’affichage. Quelques pénalités empilées et deux nouveaux essais, signés à nouveau Conradie (auteur d’un triplé) et Johan Deysel, le ¾ centre et capitaine, en toute fin de rencontre et le score s’est arrêté à 36-0. Implacable et logique tant la Namibie était favorite de cette finale et du tournoi. « On est évidemment comblés parce que ce n’est jamais facile d’assumer son statut », a estimé Coetzee, en poste depuis l’an dernier, à la fin du match. « Mission accomplie ! »

Des Kenyans trop limités

A l’inverse, la Namibie aura dominé de la tête et des épaules cette Rugby Africa Cup. Vainqueurs du Burkina Faso (71-5) puis légèrement bousculés par le Zimbabwe (34-19), ceux que l'on surnomme les Welwitschias (plantes qui poussent dans le désert namibien) n’ont pas manqué leur rendez-vous et disputeront leur septième Coupe du Monde consécutive.

La Namibie avec la France et les All Blacks


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles