Najat Vallaud-Belkacem : "J'avais prévenu Hollande de la trahison à venir de Macron"

·1 min de lecture

Elle n'a pas vraiment une haute estime du comportement de son ancien collègue. L'ancienne ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a, selon ses dires, prévenu le président François Hollande dès 2014 qu'Emmanuel Macron risquait de le trahir. Invitée jeudi de l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, l'actuelle directrice générale de l'ONG One France revient sur ses échanges avec l'ancien président de la République au sujet de celui qui était à l'époque un jeune ministre de l'Economie encore inconnu du grand public.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Interrogée sur la trajectoire express d'Emmanuel Macron, Najat Vallaud-Belkacem se souvient avoir alerté l'ancien président de la République. "J'ai récemment retrouvé des échanges que j'avais eu avec François Hollande. Je lui disais à l'époque que je sentais venir la trahison", explique-t-elle. "Je lui ai dit à plusieurs reprises."

"On oublie que la trahison est quelque chose de moche"

L'ancienne ministre de l'Éducation précise que la personnalité d'Emmanuel Macron lui a très vite inspiré la méfiance. " En 2014, quand il est devenu ministre de l'Économie et que je devenais ministre de l'Éducation nationale, j'ai assez vite perçu qu'on n'avait pas vraiment les mêmes valeurs, ni la même sincérité", tacle-t-elle. "Et donc que ça ne pouvait pas le faire."

>> LIRE AUSSI -  Najat Vallaud-Belkacem alerte sur "ces théories du complot qui sont en train de miner notre j...


Lire la suite sur Europe1