Publicité

Najat Vallaud-Belkacem appelle à « rationner internet » pour réduire la « dépendance aux écrans »

Elle est aujourd’hui directrice de l'ONG ONE et présidente de France terre d'asile. Mais Najat Vallaud-Belkacem a toujours une voix qui porte. En témoigne son entretien accordé dans Le Figaro, ce lundi 18 mars, dans lequel l’ancienne ministre de l’Éducation nationale évoque le problème des Français avec les écrans. Dans sa tribune, elle déplore : « Ce problème, c'est celui de nos rapports aux écrans, et, plus concrètement, à Internet. » Si elle concède utiliser les réseaux sociaux pour « commenter », ainsi que pour « s’indigner, sourire, s'amuser aussi », elle s’offusque qu’on n’apporte pas « de solution politique ».

Najat Vallaud-Belkacem cite tantôt les études qui soulignent « les ravages causés par une surexposition aux écrans », tantôt celles pointant du doigt la toxicité des réseaux sociaux ou encore « les récents travaux du Sénat sur les méfaits de la pornographie en ligne ». Sans oublier les enjeux liés à l’intelligence artificielle. Il faudrait alors, selon elle, « encadrer l’usage ». Et l’ancienne ministre de poser la question : « Avons-nous besoin de tant d'Internet que cela ? » Elle propose donc de « rationner Internet » : « Si nous savons que nous n'avons que 3 Go à utiliser sur une semaine, nous n'allons sans doute pas les passer à mettre des commentaires haineux ou fabriquer des fakes. »


Lire la suite sur LeJDD