Naissance de sextuplés en Alsace, une première en 30 ans

AFP
Les naissances de sextuplés sont rarissimes: une fois sur 4,7 milliards d'accouchements à l'échelle du monde.

NAISSANCE - Le dernier événement similaire remonte à 1989. Une femme a donné naissance à des sextuplés ce jeudi 14 mai à Strasbourg, un événement rarissime, a-t-on appris ce samedi 16 mai auprès de l’hôpital de Strasbourg-Hautepierre, confirmant une information du journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA).

Les nouveau-nés, cinq filles et un garçon, sont nés après 24 semaines et 6 jours d’aménorrhée (absence de règles), ce qui fait d’eux de “très grands prématurés”, a-t-on indiqué à l’hôpital, précisant que l’Organisation Mondiale de la Santé considère les bébés comme viables à partir de 22 semaines. 

La grossesse de leur mère, qui avait déjà deux enfants, est issue d’une stimulation ovarienne. 

De longs mois à l’hôpital

Nés par césarienne en l’espace de quelques minutes, entre 21h04 à 21h08, ces bébés pèsent entre 630 et 730 grammes. Ils sont hospitalisés en réanimation néonatale et vont passer de longs mois à l’hôpital.

“Nous sommes très prudents, c’est une situation qui nécessite toute la technicité de l’équipe très performante de l’hôpital de Hautepierre”, a précisé une source médicale, soulignant que 30 personnes avaient été mobilisées pour cet accouchement extraordinaire.

“Après la période du Covid, ces équipes qui ont souffert ont su se mobiliser”, a insisté cette source.

Selon celle-ci, la dernière naissance de sextuplés en France remonte à une trentaine d’années. Les DNA évoquent de leur côté une naissance de sextuplés en 1988, en Normandie. Il y a un an, une Polonaise de 29 ans, déjà mère d’un enfant, avait également donné naissance à six bébés à Cracovie.

Les médecins polonais avaient alors souligné que la naissance de sextuplés, événement extrêmement rare, arrive dans le monde une fois sur 4,7 milliards d’accouchements.

A voir également sur Le HuffPost“Où est le bébé?” Le retour de cet expert de la BBC n’est pas passé inaperçu

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post