Une naissance d’escargots vieille de 99 millions d'années et piégée dans l’ambre de Birmanie

·2 min de lecture

C’est une pièce d’ambre très rare qui a été récupérée en Birmanie. Elle permet de documenter la maternité chez les escargots du Crétacé.

Rares sont les escargots retrouvés piégés dans l’ambre et encore plus rares les pièces qui permettent d’en apprendre un peu plus sur le comportement de gastéropodes vieux de 99 millions d’années. Mais le gisement d’ambre de Birmanie nous livre, encore une fois, une pièce exceptionnelle.

Une mère et cinq rejetons

Le morceau d’ambre a été découvert par Adrienne Jochum du Musée d’histoire naturelle de Berne et il est décrit par une équipe internationale dans la revue . Il abrite une coquille complète et le corps d’un individu adulte exsudant du mucus visqueux avec cinq petits escargots qui correspondent à sa progéniture à peine sortie de son ventre. Des analyses des photographies et des clichés en microtomographie aux rayons X ont permis de mieux les appréhender. En effet, même s’ils sont extrêmement bien préservés, les cinq animaux sont tout petits. L’adulte mesure environ 11 mm de long pour 3,5 mm de large et les nouveau-nés entre 0,5 et 1,5 mm. Les caractéristiques de l’adulte ont conduit à définir une nouvelle espèce, baptisée Cretatortulosa gignens, qui appartient à la superfamille des Cyclophoroidea dont les représentants modernes se trouvent sous des latitudes chaudes, et sont caractérisés par la formation d’un opercule à l'entrée de la coquille lorsqu'ils sont inactifs.

Image scanner de la mère escargot avec les cinq coquilles correspondant à sa progéniture. Crédit : Tingting Yu.

Si la plupart des escargots terrestres modernes sont hermaphrodites et ovipares, c’est-à-dire qu’ils pondent des œufs, il existe de nombreuses espèces d’escargots aquatiques vivipares, chez qui le zygote se développe à l’intérieur du corps de la mère. Il y a 99 millions d’années, au cœur d’une forêt tropicale chaude et humide, ce mode de reproduction a été adopté par cette espèce. Sans doute, s'agissait-il là d'une adaptation face aux nombreux prédateurs qui y vivaient.

La résine, nourriture et piège

La résine des arbres est une source de nourriture occasionnelle pour les escargots[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr