La naissance des étoiles et leurs jets stellaires en détails

·1 min de lecture

Sur ces dernières images capturées par l’Observatoire international Gemini, il semble onduler parmi un champ d’étoiles. Dénommé MHO 2147, ce jet stellaire se trouve à environ 10.000 années-lumière de la Terre et est émis par une étoile en formation. C’est par l'effondrement gravitationnel d'un nuage de poussière moléculaire que débute la vie de ces astres. Vient ensuite une longue phase de croissance, durant laquelle l’étoile en devenir accrète en continu de la matière de son disque protoplanétaire.

Les jets stellaires observés par Gemini proviennent directement de cette phase, et découlent plus particulièrement des interactions entre le champ magnétique de l’étoile et celui du disque. Ces interactions conduisent la protoétoile à éjecter, souvent par salves, parfois de manière continue, des torrents de gaz ionisé dans des directions opposées.

Ce panneau de 4 images montre des extraits de certaines des caractéristiques du jet stellaire MHO 2147. Le panneau supérieur droit montre le centre du jet où les zones rose pâle sont des nébuleuses susceptibles de contenir de jeunes étoiles massives, entourées de disques d'accrétion, qui éjectent de la matière pour créer une cavité. Dans les autres panneaux, les zones bleues sont des nuages diffus d'hydrogène moléculaire excités par la collision entre la matière environnante et la matière éjectée par les étoiles individuelles. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA
Ce panneau de 4 images montre des extraits de certaines des caractéristiques du jet stellaire MHO 2147. Le panneau supérieur droit montre le centre du jet où les zones rose pâle sont des nébuleuses susceptibles de contenir de jeunes étoiles massives, entourées de disques d'accrétion, qui éjectent de la matière pour créer une cavité. Dans les autres panneaux, les zones bleues sont des nuages diffus d'hydrogène moléculaire excités par la collision entre la matière environnante et la matière éjectée par les étoiles individuelles. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA

Chaque détail de ces jets donne une information sur l’environnement direct de l’étoile

Dans leur étude publiée dans la revue Astronomy & Astrophysics, les astronomes expliquent que l’apparence de chaque jet stellaire témoigne non seulement des caractéristiques de l'étoile émettrice, mais aussi des phénomènes physiques qui l'entourent. Dans le premier cas, c’est de l’attraction gravitationnelle des étoiles voisines que résulterait l’apparence ondulée de MHO 2147. En effet, l’attraction des astres proches tend à détourner les jets de matière émis par...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles