Une naine blanche exceptionnelle aussi petite que la Lune !

·1 min de lecture

Une naine blanche, par définition, ce n’est pas grand. Du point de vue de l’astronome, s’entend. Le reste d’une étoile de taille modeste qui se retrouve concentré dans une boule d’environ le rayon de la Terre. Soit un peu plus de 6.000 kilomètres. Et aujourd’hui, des chercheurs de l’Institut de technologie de Californie (Caltech, États-Unis) annoncent avoir mis la main, à seulement 130 années-lumière de chez nous, sur une naine blanche encore plus petite. La plus petite jamais observée !

Avec un rayon de 2.100 kilomètres, ZTF J1901+1458 est à peine plus grande que notre Lune — dont le rayon est de l’ordre de 1.700 kilomètres. Mais elle n’en « pèse » pas moins lourd. « Dans un corps de la taille de la Lune, elle maintient une masse supérieure à celle de notre Soleil, précise Ilaria Caiazzo, astrophysicienne, dans un communiqué de CaltechCela peut sembler contre-intuitif, mais les naines blanches les plus petites sont aussi les plus massives. Car leur taille est régulée par la mécanique quantique ».

À grands renforts d’instruments performants — la Zwicky Transient Facility (ZTF), le télescope Keck I du W.M. Keck Observatory ou encore le Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System (Pan-STARRS) —, les chercheurs sont parvenus à caractériser ZTF J1901+1458. Ils racontent son histoire. En nous rappelant que dans notre Univers, beaucoup d’étoiles vont par paires. Or lorsqu’une naine blanche tourne autour d’une autre de manière assez rapprochée, les deux perdent de l’énergie et finissent par fusionner. Deux scénarios peuvent alors se jouer. Si elles étaient suffisamment massives, les naines blanches explosent en une supernova de type Ia. Sinon, elles se combinent en une nouvelle naine blanche, plus massive et dont le champ magnétique et la vitesse de rotation augmentent.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles