"Je n'aime pas" : YouTube transforme ses fonctionnalités pour éviter les raids haineux

·1 min de lecture

Un clic sur un pouce vers le bas. "Je n'aime pas". Ce petit geste, reproduit des centaines de milliers, voire des millions, de fois chaque jour sur YouTube peut sembler anodin. Il peut pourtant avoir de grandes conséquences, rarement positives. La plateforme de partage de vidéos annonce donc qu'elle a décidé de modifier ce qui est l'un de ces outils phares. Mais le bouton "Je n'aime pas", qui permet de sanctionner n'importe quelle vidéo présente sur YouTube ne disparaît pas pour autant.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une phase de test qui a fait ses preuves

Concrètement, en tant qu'utilisateur de YouTube, vous pouvez toujours dire que vous n'aimez pas une vidéo. Mais vous ne pourrez désormais plus voir le décompte du nombre de personnes ayant fait de même. Seul le nombre de "J'aime" sera visible. De quoi éviter l'effet de meute et les raids haineux organisés contre un vidéaste. La plateforme prend cette décision pour tenter de protéger les créateurs de contenu du harcèlement et des attaques ciblées. 

YouTube explique avoir mené un test de cette mise à jour. Il aurait démontré que masquer le décompte du nombre de pouces en bas réduit le nombre de clics négatifs. Les créateurs de contenus, ceux qui postent les vidéos, pourront toujours avoir accès au chiffre dans leurs statistiques. Hors des raids haineux, cette donnée leur sert parfois à orienter leurs futures créations en fonction de ce qui p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles