"Je n'ai pas pu aider ma femme" : des usagers exaspérés par les restrictions d'accès aux quais des gares de la SNCF

Yann Thompson

"On s'y perd un peu avec ces portiques." Venu accueillir sa compagne et sa fille de 7 mois, samedi 7 septembre, à la gare de Lyon, à Paris, Jonas a été privé de retrouvailles au saut du train. "Ma compagne m'avait demandé de l'aider à descendre, car elle avait rapporté quelques sacs de son séjour en Alsace, raconte-t-il. J'ai demandé à un personnel de pouvoir accéder au quai et cela m'a été refusé. L'agent de sécurité SNCF m'a dit qu'il était interdit de franchir les portiques et qu'il ne pouvait pas faire d'exception."

Agacé, le papa de 36 ans a immédiatement interpellé la SNCF sur Twitter. L'échange qui s'en est suivi, vite repéré par d'autres voyageurs, a suscité des milliers de réactions. Une phrase de la SNCF en particulier a heurté les internautes : "Chaque voyageur doit pouvoir transporter seul ses bagages."

"C'est pathétique de considérer que le voyageur doit pouvoir porter ses sacs lui-même, c'est de la discrimination, a réagi une internaute. Ça a même un nom : le validisme (un monde pour les 100% valides)." Même effarement d'une autre femme : "Donc moi qui ai des problèmes de dos chronique, vous me dites clairement de me démerder toute seule ?" Un homme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi