"Je n'ai pas peur" : la chanteuse israélienne Noa s'explique après le report de sa tournée en France

La chanteuse, connue pour ses chansons dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris en 1997, se confie après le report de sa tournée européenne.

La chanteuse israélo-américaine Noa, qui a annoncé cette semaine le report de sa tournée prévue en Europe en novembre, explique sa démarche ce vendredi sur BFMTV.

"Je n'ai pas peur", confie l'artiste de 54 ans, qui milite activement pour la "paix et la réconciliation" au Proche-Orient. "Je ne suis pas quelqu'un de peureux. Je veux toujours être là où je ressens qu'il y a un besoin. Et il y en a un en ce moment."

"Depuis des années, ma voix est celle de la paix, de la coexistence, de la réconciliation. Il est important que cette voix soit entendue alors même que les bombes sont en train de tomber. C'est maintenant que nous devons penser à l'avenir", ajoute-t-elle.

"Ça concerne le monde entier"

Noa appelle les artistes à soutenir les otages du Hamas et à prendre la parole publiquement. "Le rôle des artistes est essentiel. C'est important qu'ils s'expriment. Un artiste est avant tout un être humain. Nous exprimons des émotions." Et d'ajouter:

"Il y a encore des otages de plus de vingt nationalités retenus en ce moment même. Ça concerne le monde entier. Ce sont des gens innocents. Ramenez-les à la maison. Après, on reparlera de la façon de résoudre les problèmes."

"C'est quelque chose que mes amis artistes peuvent au moins dire. S'ils peuvent appeler à la paix, on leur en sera très reconnaissant", conclut l'artiste qui devait notamment se produire en France à Hem le 17 novembre, puis à Nancy le 24 novembre.

"Chanter pour la paix"

Noa, révélée au public français grâce à son personnage d'Esmeralda dans Notre-Dame de Paris, a annoncé sa décision de reporter ses concerts dans une vidéo publiée cette semaine sur Instagram:

"Les promoteurs de la tournée m'ont informée qu'ils pensaient que mon groupe et moi ne serions pas en sécurité pour jouer en Europe. J’étais très heureuse de venir ici, car il est très important pour moi de chanter pour la paix ces jours-ci."

Interrogée par France Inter, la société de production des concerts de la chanteuse explique avoir demandé "un renforcement des mesures de protection autour des salles, à l'hôtel, lors des déplacements de l'artiste" mais n'avoir eu "aucune garantie".

Depuis l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, Noa prend régulièrement la parole pour apporter son soutien à son pays. La chanteuse a d'ailleurs maintenu un concert à Tel Aviv, prévu ce vendredi 10 novembre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Israël accepte des pauses dans le nord de Gaza pour laisser les Palestiniens fuir