"Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

Valentine Pasquesoone

"Rester chez nous. Ce n'est pas grand-chose que l'on nous demande. En même temps, je suis enceinte, en huis clos avec un enfant." Une situation "fatigante, angoissante" pour Lisa, 46 ans, en pleine épidémie de coronavirus. Depuis le lundi 16 mars, cette salariée d'une société de production de publicités, enceinte de cinq mois, vit confinée, seule avec son enfant de 9 ans, en banlieue parisienne. Une période peut-être encore plus éprouvante lorsqu'on est mère isolée.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Entre la crainte d'un chômage partiel et l'école à la maison, un rendez-vous médical annulé et de premiers symptômes, Lisa livre ici le récit, jour après jour, de son confinement.

Lundi 16 mars : "On parle d'un confinement, de l'armée dans la rue"

Ce lundi a débuté très tôt, vers 4 ou 5 heures. A cause d'insomnies, provoquées par ma grossesse. Je suis tombée enceinte il y a cinq mois, à un moment où mon compagnon et moi n'habitions pas ensemble. Il vit aujourd'hui à 50 km de Paris, confiné avec son garçon de 12 ans. Et moi avec le mien, César, 9 ans et demi. Son père n'a pas de logement stable en ce moment, il sort d'une relation. César restera ici, avec moi. Nous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi