"Le 20 du mois on n'a plus rien" : près d'un Français sur cinq vit à découvert, selon le Secours populaire

franceinfo

"Trois kilos de pâtes, trois kilos de riz, trois kilos de couscous... Pour quelques euros je récupère de quoi nourrir toute ma famille pour un mois". Ahlam, mère de famille, est venue à une distribution alimentaire organisée par le Secours populaire dans le nord de Paris.

Elle fait partie des 18% de Français qui vivent à découvert, selon la 13e édition du baromètre du Secours populaire, publiée jeudi 12 septembre. Une étude dans laquelle on apprend également qu'un parent sur deux a des difficultés pour envoyer ses enfants en vacances ou pour leur payer des activités.

Le système D au quotidien

Pour Ahlam et sa famille, les petits plaisirs sont extrêmement rares. Pas de sortie, pas de vacances, le dernier restaurant remonte à plus d'un an : "Moi je n'avais pas pris de plat, je n'ai pas vraiment mangé. Eux ont pris ce qu'ils voulaient et j'ai pioché dans les assiettes, pour faire des économies."

Les revenus de la famille sont engloutis dans le loyer : 1 000 euros par mois pour un logement social de 100 mètres carrés. Ce qui leur reste permet difficilement de faire vivre cette famille nombreuse : "J'ai un garçon et deux filles. Il y a mon mari qui est handicapé et qui ne travaille pas, ma belle-mère de 85 ans est avec nous, et moi non plus je ne travaille pas. La vie est dure, tout est devenu cher."

"Parfois, le 20 du mois on n'a plus rien, poursuit Ahlam. Je n'ai même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :