"Je n'ai pas forcé la porte du studio" : François Hollande s'agace face à Nicolas Demorand

·1 min de lecture

Depuis quelques mois, François Hollande est de plus en plus visible dans les médias. Dernièrement, l'ancien président a par exemple été vu dans l'émission La Bande originale, émission radiophonique animée par Nagui, ou sur le plateau de C à vous. Ce vendredi 13 novembre, cinq ans après les attentats qui ont fait 130 morts à l'extérieur du Stade de France, sur des terrasses parisiennes et au Bataclan en 2015, le prédécesseur d'Emmanuel Macron était l'invité du Grand Entretien de France Inter. Interrogé sur la crise sanitaire et sa gestion par le gouvernement en place, il l'a également été sur sa présence, très accrue, dans les médias.

"Qu'est-ce que vous y faites sur les plateaux télé et radio ? (...) Vous êtes en pré-campagne là ?", lui a demandé Nicolas Demorand, relayant les questions des auditeurs de France Inter. Et le principal intéressé de se défendre : "Je veux peut-être préciser aux auditeurs que je ne viens que si je suis invité. Ce matin, je ne me suis pas présenté dans le studio pour forcer la porte et obliger Nicolas Demorand à me poser des questions", s'est-il agacé, avant d'expliquer les raisons de sa venue dans la matinale : "Pourquoi aujourd'hui m'a-t-on invité ? Parce que c'est le 13 Novembre et qu'on a considéré que, comme ancien président de la République, j'avais une parole à prononcer sur le 13 Novembre", a-t-il estimé.

Nicolas Demorand a alors cherché à titiller un peu son invité et lui a posé la question suivante : "Et pour les jours qui précèdent ?", s'est-il (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "J'ai perdu quelqu'un du Covid" : une ministre émue aux larmes chez Cyril Hanouna
Cécilia Attias : la chérie de Louis Sarkozy n’a pas oublié son anniversaire
VIDEO - Pascal Praud taquin avec Anne Fulda sur Nicolas Sarkozy
Sylvie Vartan pas prête à oublier son Johnny : ce joli message
Carla Bruni en deuil : son vibrant hommage à un psychanalyste qui l'a "tant aidée"