"Je n'ai pas de filet de sécurité" : Emmanuel Macron cash sur son futur en cas de défaite

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une semaine, son destin sera joué : Emmanuel Macron saura dimanche prochain s'il reste à l'Elysée pendant encore cinq ans ou s'il laisse la place à Marine Le Pen, arrivée deuxième du premier tour. Pour sa dernière semaine de campagne, le président sortant multiplie donc sorties et interviews et était ce dimanche, comme sa concurrente, l'invité du magazine Sept à Huit, sur TF1.

Chaque semaine, en effet, la journaliste Audrey Crespo-Mara choisit une personnalité à interviewer pour un portrait sans concession. Cette semaine, ce sont les deux adversaires politiques qui se sont répondus par des questions croisées. Si elle a par exemple demandé aux candidats ce qu'ils regrettaient de cette campagne, elle a également voulu savoir ce qu'ils prévoyaient en cas de défaite.

Et pour le président, la question ne se pose même pas : il ne se projette pas "dans ce genre de scénarios". "Il y a cinq ans, quand j'étais dans cette situation, c'était ma première candidature à un mandat, quel qu'il soit", explique-t-il à la journaliste. "J'avais démissionné de la fonction publique pour m'engager pleinement, en toute sincérité auprès de nos compatriotes. Donc je suis toujours dans le même esprit, celui d'un engagement complet".

Pour le mari de Brigitte Macron, "le jour d'après sera le jour d'après". "Pour s'engager de manière complète, il ne faut pas penser à ce qui se passe si..., donc moi je n'ai pas de...

Lire la suite


À lire aussi

Manuel Valls et sa future femme Susana Gallardo : un festival après la défaite
Mel Gibson au top avec sa très jeune chérie et future maman avant la défaite
Iris Mittenaere sexy à Coachella : fesses nues et cheveux roses, elle ose un look très "futuriste"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles